Il était une forêt streaming vf

208_184539.jpg

Il était une forêt est un film documentaire français réalisé par Luc Jacquet et dont la sortie est prévue le 13 novembre 2013.

Il s’agit du troisième long métrage cinématographique de Luc Jacquet après La Marche de l’empereur et Le Renard et l’Enfant. Dans le cadre de l’association Wild-Touch qu’il a créée en 2010, Luc Jacquet a écrit et réalisé ce documentaire en étroite collaboration avec le botaniste Francis Hallé, qui avait depuis longtemps le projet de faire un film de grande ampleur sur les forêts primaires.

Le film montre comment les forêts tropicales ont été créées en l’espace de sept siècles et comment elles vivent, depuis les premières pousses jusqu’aux interactions entre la végétation et les animaux.

Écologue de formation1Luc Jacquet bénéficie d’une reconnaissance internationale après le succès de son film La Marche de l’empereur (2005), primé aux Oscars en 2006. Il souhaite alors trouver une utilité concrète à son succès1. Quelques années plus tard, en 2010, cette intention prend la forme d’une association, Wild-Touch, qu’il crée avec sa femme et quelques amis1, Luc Jacquet fonde donc l’association Wild-Touch qui, selon lui, « aide à médiatiser la conservation de la nature »2.

Quelques jours après la création de WIld-Touch, Luc Jacquet rencontre le botaniste Francis Hallé qui essaie depuis 20 ans de faire un film sur les forêts primaires1. Dès août 2010, Jacquet et Hallé font un voyage en Guyane, dans la réserve naturelle des Nouragues3, pour faire les premiers repérages d’un éventuel projet commun1 ; ils en reviennent avec un court film, C’était la forêt des pluies4, qui impulse un projet de film de plus grande ampleur, initialement intitulé La Forêt des pluies1. Pour ce long métrage, ils envisagent initialement de se focaliser sur trois grandes zones géographiques : le bassin du fleuve Congo au Gabon, la forêt amazonienne du côté péruvien et la Nouvelle-Guinée5.

C’était la forêt des pluies, qui fait figure de prologue et dont l’un des objectifs est de trouver des financements pour le long métrage3, est notamment montré en clôture du Festival Aventure et Découverte de Val-d’Isère le 21 avril 20116 et en ouverture du Festival international du film écologique de Bourges le 6 octobre 20117. Parrainé par l’actrice Marion Cotillard8, ce projet se fait également en partenariat avec le Parc des oiseaux de Villars-les-Dombes9.

Pour Luc Jacquet, il s’agit de parler des forêts primaires « avec le plus grand nombre de points de vue possibles, avec toujours ce désir d’avoir un médiateur artistique »5. Selon lui, ce film est« un devoir moral et artistique [car] notre rapport au monde doit changer si nous voulons survivre »10. Pour Francis Hallé, c’est l’aboutissement d’une vie consacrée aux forêts : « Je bataillerais pour et aux côtés de la forêt jusqu’à ma mort. Qui sait, nous nous éteindrons peut être en même temps »10. Le botaniste espère que ce film aura, pour les forêts, le même impact que Le Monde du silence (1956) a eu pour les océans3.

L’écriture et le tournage bénéficient de la complémentarité entre Luc Jacquet et Francis Hallé : le botaniste se consacre au contenu scientifique alors que le réalisateur s’emploie à mettre en images ce que le premier lui suggère10. Le but n’est toutefois pas de faire un film scientifique ni un documentaire sur la déforestation mais plutôt, selon Francis Hallé, « un film sensuel : ce qu’on voit et ce qu’on ressent »3. Pour le botaniste, il est également impératif que le film« soit très beau car ces forêts sont admirables »3. Si le scénario est écrit par Luc Jacquet, Francis Hallé souhaite néanmoins qu’il s’agisse d’« un film sans acteurs, où les seuls êtres humains seront issus des ethnies forestières »3.

Le tournage du long métrage commence le 19 juin 201211, en partenariat avec les sociétés Disneynature et Bonne Pioche11. Le film prend alors un nouveau titre, Il était une forêt11, mais le titre du projet de Wild-Touch, qui inclut d’autres formes que le long métrage, reste inchangé12. Le tournage débute, par la séquence 4 du scénario13, dans le parc de Manú au Pérou14, puis se poursuit au Gabon à partir d’octobre 201214, avec une équipe constituée en moyenne de 35 techniciens et artistes15. En novembre, les dernières images, macroscopiques, sont tournées en studio dans l’Ain16, dans le Parc des oiseaux17. La postproduction s’est terminée le 25 avril 201318.

 

Lire la suite


Veuillez patienter quelques secondes avant le chargement du Lecteur

Signaler ce lien mort : Lien mort ?



Partagé le Film

Comments